Priscillia Ludosky

Photo de l'artiste photographe et reportrice Natalia Kovachevski, engagée et militante (écoféministe intersectionnelle), qui a remporté le prix IWPA (International Women Photo Award) pour la série sur l'éducation des filles, actuellement exposée dans la Fondation WRP à Genève jusqu'au 26 mars.

Biographie

 

  • Née le 04 Novembre 1985 à Clamart (92), France 

  • Famille: Père : Chauffeur PL  // Mère : Hôtesse de caisse / Au foyer, tous deux nés à la Martinique (972) , France (Outre-mer) - 3 frères et soeurs

  • Lieux de vie : Chatillon (92) ; Villiers-le-bel (95); Brétigny-sur-orge (91) Goussainville (95), Savigny-le-temple (77), Aulnay-sous-bois (93)

  • Scolarité : Maternelle, primaire, collège : Villers-le-bel (95) ; Lycées et Etudes supérieures : Sarcelles (95) , Brie-comte-Robert (77), Dammarie-les-lys (77), Savigny-le-temple (77)

​​

Parcours professionnel

​​

Militantisme

  • Jamais affiliée à un parti politique, ni  à un syndicat 

  • Militante pour la justice sociale et environnementale

Comment tout a commencé ?

photo petition carburant.png

6mois de mobilisation numérique de mai à novembre 2018

  • Le 29 mai 2018 j'ai lancé une pétition (1,280 478 signatures) pour dénoncer la hausse constante des taxes sur le carburant. Une taxe appliquée de manière injuste, punitive lorsque d'autre profils sont privilégiés. Globalement, il s'agissait de dénoncer les inégalités sociales, le manque de transparence et d'exemplarité du gouvernement 

  • Août/Octobre 2018 : Mobilisation de mon entourage familial, amical, professionnel et des groupes sur Facebook pour partager la pétition, Contact intensif des journalistes (via Facebook, site internet médias, twitter et envois de Communiqués de presse),

  • 12 octobre 2018 : Une radio locale répond enfin à mes sollicitations suivi de la Presse locale et de la Presse nationale. Puis les plateaux TV, Radios nationales; Médias étrangers, Presses nationales s'enchaînent. 

  • Des centaines de personnes et de politiques me contactent via tous les canaux (via mon site internet professionnel, mes pages de réseaux sociaux etc…)

  • Eric Drouet me contacte après m'avoir vue/entendue/lue dans les médias/presses pour me demander de contribuer à mobiliser autour d’un événement : une première manifestation

  • Il crée un groupe Facebook et l'événement associé avec deux autres camarades

  • D’autres personnes qui voulaient mobiliser leurs secteurs ont créés des groupes, y compris dans les outre mer et en Belgique. Nous avions convenu que la première manifestation aura lieu le 17 novembre 2018. 

  • 21 octobre : L’évènement prenait de l’ampleur, il comptait 31139 intentions de participations

  • 26 octobre : Je fais un sondage pour savoir l’importance des frais d’essence dans le budget des foyers et c’est aussi mon premier contact avec les équipes de Change.org 

  • Ce jour là, un citoyen propose via son profil Facebook dans une vidéo d’1.20 min, de poser en signe de soutien à la mobilisation à venir, le Gilet Jaune sur le tableau de bord et appelle à rejoindre le rassemblement prévu le 17 novembre suivant. La vidéo devient virale.

  • 27 octobre : L’évènement Facebook comptait 110 277 intentions de participations ! Et à ce stade on dénombrait 140 groupes Facebook dédié à la mobilisation.

10979995.jpg

Naissance du mouvement des Gilets Jaunes 

J’ai communiqué aux médias la carte des rassemblements créée par les administrateurs du groupe Facebook du même nom. Ils ont fini par la publier à l’écran durant le jt ! Des centaines de gilets jaunes figuraient sur cette carte donnant une estimation du nombre de rassemblements prévus (un gilet = un évènement Facebook).

Courant novembre 2018 : de multiples échanges ont lieu au sein des groupes Facebook pour lister des revendications. La pétition, elle, compte 900 000 signatures et je continue de mobiliser les signataires pour la première manifestation du 17 novembre 2018. Cet élan de contestation a donc donné naissance au mouvement des Gilets Jaunes et a pris de l'ampleur puisqu'il englobait désormais le sujet du pouvoir d'achat et la place du citoyen dans la vie politique et non seulement le sujet de la taxe sur le carburant et donc non plus uniquement le sujet de la transition écologique..

 

  • Le 12 novembre : je liste les 10 revendications spécifiques à la pétition​

    1. Stopper immédiatement la politique d'augmentation des taxes

    2. Supprimer la TVA sur la Taxe !

    3. Imposer aux distributeurs, avec contrôles à l'appui, que les tarifs à la pompe suivent les fluctuations du cours du pétrole

    4. Répartir la perception de la taxe sur TOUS LES ACTEURS POLLUEURS (aérien, Maritime, Routier) et réduire celle appliquée aux automobilistes (60 % !)

    5. Mettre en place des infrastructures de transports et en priorité dans les zones les plus dépourvues

    6. Stopper toute production et vente de véhicules à pétrole

    7. Prévoir une mise sur le marché de plusieurs carburants alternatifs

    8. Prendre des décisions allant clairement dans le sens de la Transition (Glyphosate, Chlordécone, Zone d'Émission Contrôlées, Autorisation de forage..)

    9. Prévoir des programmes éducatifs visant à préparer les plus jeunes à la Transition écologique

    10. Fournir la justification de ce à quoi ont servi les taxes perçues jusqu'à ce jour (conformément de l’article 14 de la Déclaration de Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789)

  • Le 17 novembre 2018 : journée difficile, opération escargot à Paris en matinée, bien déroulée dans l’ensemble puis les choses ont dégénéré aux champs-élysées lorsque nous y sommes arrivés en début d’après-midi, en plein chants,  nous nous sommes fait gazer par les forces de l’ordre, certains matraqués. J’ai été choquée par la violence des attaques à répétition alors que nous ne faisions que défiler. La foule a été dispersée de force dans les rues transversales à l’avenue principale, puisque asphyxiée par les gaz. Énormément de retraités étaient présents. J’ai eu l’occasion, en tout début de manifestation, de discuter avec certains d’entre eux qui me témoignaient leur soutien et partageaient leur sentiment sur le comportement des membres du gouvernement depuis que l’évènement était médiatisé. Ils m’expliquaient leurs conditions de vie et leur ras-le-bol. 

  • 18 novembre : je partage, avec les signataires de la pétition, l’appel à manifester prévu le 24/11 et Change.org tente de contacter le Cabinet Edouard Philippe 

  • 19 novembre : Revendications des groupes fusionnées pour répondre aux besoins de tous, incluant : Les 2 revendications suivantes : Dénoncer la hausse des taxes en général + Création d’une Assemblée citoyenne 

  • 26 novembre : je fais un sondage pour valider plus largement les revendications - Plus de 45000 personnes y participent. Je les synthétise pour une rencontre éventuelle avec des membres du gouvernement

2019-07-24 14.20.56.jpg

1ERE RENCONTRE  AVEC LE GOUVERNEMENT

  • 27 novembre : le cabinet de François De Rugy me contacte ainsi que Eric Drouet.

La pétition a évidemment été évoquée ainsi que les revendications associées. Les résultats du sondage (revendications) ont également été évoquées et la synthèse remise au Ministre et à son équipe.Nous lui avons précisé que ce n’était que le début d’une forte mobilisation puisque qu’il avait tardé à réagir suite à la pétition, que nous avons entre-temps été approchés pour élargir la mobilisation aux inégalités sociales et que le Ministère de la transition écologique n’était plus le seul concerné. Nous avons donc précisé que nous voulions rencontrer le porte parole  du gouvernement ou le 1er ministre avec d’autres militants issus de différentes régions. Suite à cet entretien, nous avons adressé au cabinet du Ministre la liste des personnes qui pourraient nous accompagner.​

 

  • 30 novembre : Nous avons tous été contactés par le 1er Ministre - A ce stade la pétition compte 1 million de signatures. Nous avons refusé d’y aller car le cabinet a, d'une part, refusé que les médias nous accompagnent et souhaitait nous faire entrer par derrière ! La mobilisation s'est donc poursuivie samedi après samedi. C'est cette cadence hebdomadaire qui allait rythmer le mouvement des gilets jaunes. 

annulation taxes.png

1ère(s) victoires

  • 06 décembre 2018 : Le Gouvernement annonce l'annulation de la hausse des taxes sur le carburant qui était prévue pour janvier 2019. Une des 1ères revendications de la pétition. La loi de finance 2019 a abrogé l’augmentation du taux prévue par la loi finance de 2014 et le taux est gelé à 44,6 euros/tCO2 ( 12,5 - 14cts par litre d’essence) contre 7euros/tCO2 en 2014. Augmentations qui étaient prévues: 2020 :  65,4 euros/tC02  ; 2022:   86,2 euros/tC02 et 2030 : 100 euros/tC02.

Puis d'autres mesures ont été annoncées, sauf qu'elles ne répondent que très partiellement aux besoins exprimés et ne suffisent pas à répondre à l'injustice sociale dénoncée depuis des mois.

  • 07 décembre : lancement du site La  France En Colère où avait été lancé un sondage pour recentrer les revendications 

    • 4 Questions

      • Pour ou contre Assemblée citoyenne : 64751 pour - 3027 contre

      • Pour ou contre le RIC: 46274 pour - 1183 contre

      • Pour ou contre Baisse de TVA sur les produits et service de première nécessité : 35381 pour - 786 contre

      • Pour ou contre une baisse des Privilèges des Hauts fonctionnaires : 39107 pour - 714 contre

 

Les résultats de ce sondage on fait l'objet d'un Communiqué de Presse et nous demandions à que ces questions soient soumises à référendum à l'ensemble de la population​. Aucune réaction de la part du gouvernement.

​​​

​​​​

Forte sollicitation des Médias Français/Etrangers (je recevais 340 sollicitations par tranche de 48 - 72h) 

réponse PR pétition.png

Réponse du président à ma pétition qui annonce un Grand Débat National

  • 20/12/18 Le président répond donc à ma pétition de manière succinte sans évoquer les 10 points de revendications qui la compose. Je réponds point par point à mon tour pour dénoncer cette imprécision et ce manque de réel intérêt.

  • 08/01/2019 Dans la foulée, la CNDP (Commission Nationale du Débat Public) mandatée pour organiser ce Grand Débat, m'a invitée à participer à des échanges liées à l'organisation de ce Grand Débat National. Rendez-vous était pris pour le 13/01/19 mais ce rendez-vous n'a pas eu lieu et la CNDP a dû se retirer de l'organisation du Grand Débat. 

 

Cette période a été également ma 1ère prise de contact avec les GJ des Outre mer​ , ensemble nous préparons une synthèse de leurs revendications.

 

Je parcours la France du Nord au Sud, d'Est en Ouest pour manifester et participer à de multiples conférences et assemblées citoyennes organisées par des groupes de militants gilets jaunes. Durant l'année 2019, je participe à des colloques, des think tank, des conférences organisées par des ONG, des associations et autres organisations, ... en France et à l'étranger.

cexe audition.png

Le CESE intervient dans le débat public 

  • 15/01/2019 La pétition compte 1,2 million de signatures et de son côté, le gouvernement lance le One Man Show du Président (aka le Grand Débat National)

  • 17/01 je suis auditionnée par le CESE (Conseil Economique Social et Environnemental) qui s'est auto-saisi compte-tenu du contexte de mobilisation et lance une commission intitulée :  ”Fractures et transition : réconcilions la France” dont les conclusions sont rendues dans un rapport le 12/03/19. C'est Coline, de Change.org qui m'accompagne à cette audition.

gc logo.png

2EME VICTOIRE EN APPROCHE : NAISSANCE DU COLLECTIF DES GILETS CITOYENS

  • 23/01/ 19 le Collectif des GILETS CITOYENS est formé.

Comme dit plus haut, un sondage avait été lancé le 26/11 dont une des questions était : « Etes-vous pour la création d’une Assemblée Citoyenne pour traiter des sujets de société ?. Ce sondage avait donc rencontré un franc succès avec plus de 40.000 votes pour un « OUI » et cette revendication avait été portée à la connaissance du ministre de la Transition écologique le 27/11 !

 

C’est donc naturellement que j’ai intégré le collectif des GILETS CITOYENS, crée par l’association Démocratie Ouverte, réunissant des militants gilets jaunes et du climat, des experts de la démocratie participative, des chercheurs entre autres. Notre acte de naissance a été une lettre ouverte réclamant au gouvernement la création d’une Assemblée Citoyenne composée de citoyens tirés au sort pour traiter de la Fiscalité, de la Démocratie et de l’urgence climatique.

 

La participation citoyenne aux délibérations politiques a été présente dès le début du mouvement des gilets jaunes et cela se vérifiera encore à l'occasion de la consultation nationale numérique portée par le groupe du Vrai Débat.

  • 26/01 : j’organise une Manifestation dédiée aux Gilets jaunes des Outre-mer  démarrant devant le Ministère des Outre-mer. A cette occasion, la Ministre de l'époque sort du Ministère et nous propose un rendez-vous qui aura lieu ensuite et sera filmé par les médias spécialisés et en live sur Facebook.

tof%2520couv_edited_edited.jpg

1ère consultation nationale lancée par les Gilets Jaunes : LE VRAI DEBAT

Le 25 novembre 2019, un collectif de Gilets jaunes de La Réunion ouvre une plateforme destinée à collecter et synthétiser les revendications des citoyens réunionnais (soit bien avant l’annonce du Président d’organiser un grand débat national).

 

De nouvelles plateformes du même type, destinées aux régions de France métropolitaine, émergent : une plateforme "PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur)", une plateforme "Midi-Pyrénées" et une plateforme pour la "Bretagne" avec pour objectif commun de donner à leurs concitoyens un outil pour collecter, classer et co-construire localement sur la base de revendications claires et opérationnelles.

 

Ces plateformes sont mises à disposition, gratuitement, par Cap Collectif avec la condition qu’elles puissent être gérées collectivement par tous les Gilets jaunes qui souhaitent s’en saisir.

 

L’initiative est un succès : La Réunion propose dès le 10 décembre une synthèse des revendications les plus soutenues parmi plus de 2,000 contributions et 53,000 votes.

Au niveau national, un collectif de Gilets jaunes se forme. Celui-ci accueille de nombreux fondateurs ou participants aux plateformes régionales précédemment citées. Ils sont  accompagnés par des acteurs de l’innovation démocratique comme Démocratie Ouverte, Decidemos ou Article 3.

 

L’objectif est de rassembler et de fédérer l’ensemble de la population française autour de cet outil et de cette méthodologie inclusive en 3 Phases afin que chaque parole ait le même poids. 

 

  • 31/01/19 La plateforme du VRAI DÉBAT était née.

Phase 1. Collecte des revendications - du 30 janvier au 3 mars 2019

Chaque citoyen était invité à exprimer ses revendications sur tous les sujets de son choix sans aucune exclusion. Pour ce faire, chacun pouvait s’exprimer en ligne et/ou à l’occasion de réunions locales qui pouvaient être organisées par tout un chacun.

 

Comme le conseille la Commission Nationale du Débat Public à la page 9 de son rapport, le Vrai Débat ne fait pas appel à des questionnaires dans cette phase de collecte des revendications.

 

9 thèmes ont été proposés afin de faciliter l’étape de synthèse :

  1. Démocratie, Institutions

  2. Transition écologique & solidaire, Agriculture & Alimentation, Transport

  3. Justice, Police, Armée

  4. Europe, Affaires étrangères, Outre-mer

  5. Santé, Solidarité, Handicap

  6. Économie, Finances, Travail, Comptes publics

  7. Éducation, Jeunesse, Enseignement supérieur, Recherche et Innovation

  8. Sport, Culture

  9. Expression Libre & sujets de société

Les propositions pouvaient être amendées et les votants pouvaient justifier leur vote (favorable, neutre ou mitigé) par un argument ou une source.

 

Phase 2. Synthèse des revendications - du 4 mars au 7 avril 2019

Toutes les propositions ont été triées grâce à des outils d’analyse textuelles (notamment lexicométriques et textométriques) et de visualisation.

 

Cette tâche complexe a été effectuée par :

 

Les outils numériques permettent de dégager des ensembles de propositions, dont la lecture est indispensable pour en restituer la cohérence et identifier les grandes tendances.

En se concentrant par exemple sur un « socle programmatique » d’un millier de propositions largement plébiscitées, le laboratoire Triangle a ainsi regroupé les revendications dans 4 blocs principaux :

  1. Transformation du système politique

  2. Renforcement du service public

  3. Demande de justice fiscale

  4. Revendications écologiques

Les documents de synthèse sont postés dans la section “Les synthèses” du site internet de la plateforme du Vrai débat.

Phase 3. Solutions co-construites via des Assemblées Citoyennes Délibératives - du 8 avril au 30 juin 2019

Après la récolte et la synthèse des contributions, le Vrai Débat organisera des Assemblées Citoyennes Délibératives (« ACD »). Une première série d’Assemblées s'est déroulée courant juin 2019 puis une seconde à l’Automne. 

Toutes les informations liées à l’organisation de ces Assemblées sont disponibles sur le site internet du Vrai Débat

Cette consultation numérique a récolté plus d’un million de votes sur les 25 000 propositions postées (associées à 93 000 arguments) et sur 33 jours.

CCC .jpg

2EME VICTOIRE: CREATION D'UNE ASSEMBLEE CITOYENNE

  • Le 25/04/19, le Président Emmanuel Macron, face à ce mouvement social intense, a partiellement accédé à la demande du collectif des GILETS CITOYENS porté par les mouvement sociaux gilets jaunes set climat, et a annoncé ce jour là, la création d’une Assemblée citoyenne qu’il a renommé « Convention Citoyenne » axée uniquement sur le Climat : la « CONVENTION CITOYENNE POUR LE CLIMAT ».

 

Grâce à la pression des GILETS JAUNES dans les rues et sur les ronds-points, le Collectif des GILETS CITOYENS a réussi à faire accepter par le gouvernement presque toutes ses recommandations de principes méthodologiques à appliquer pour la création d'un tel dispositif, pour que cette initiative soit une véritable assemblée citoyenne démocratique.

 

  • 𝐄𝐭é 𝟐𝟎𝟏𝟗 𝐋𝐚 𝐂𝐨𝐧𝐯𝐞𝐧𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐂𝐢𝐭𝐨𝐲𝐞𝐧𝐧𝐞 𝐬𝐮𝐫 𝐥𝐞 𝐂𝐥𝐢𝐦𝐚𝐭 𝐯𝐨𝐢𝐭 𝐥𝐞 𝐣𝐨𝐮𝐫. Le tirage au sort se fait pour la constitue (CCC). L’organisation de cette convention a été confiée au Conseil Économique Social et Environnemental (CESE): 150 citoyens tirés au sort, avec pour mandat 𝐝𝐞 “𝐝é𝐟𝐢𝐧𝐢𝐫 𝐮𝐧𝐞 𝐬é𝐫𝐢𝐞 𝐝𝐞 𝐦𝐞𝐬𝐮𝐫𝐞𝐬 𝐩𝐞𝐫𝐦𝐞𝐭𝐭𝐚𝐧𝐭 𝐝’𝐚𝐭𝐭𝐞𝐢𝐧𝐝𝐫𝐞 𝐮𝐧𝐞 𝐛𝐚𝐢𝐬𝐬𝐞 𝐝’𝐚𝐮 𝐦𝐨𝐢𝐧𝐬 𝟒𝟎 % 𝐝𝐞𝐬 é𝐦𝐢𝐬𝐬𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐝𝐞 𝐠𝐚𝐳 à 𝐞𝐟𝐟𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐬𝐞𝐫𝐫𝐞 𝐝’𝐢𝐜𝐢 𝟐𝟎𝟑𝟎 (𝐩𝐚𝐫 𝐫𝐚𝐩𝐩𝐨𝐫𝐭 à 𝟏𝟗𝟗𝟎) 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐮𝐧 𝐞𝐬𝐩𝐫𝐢𝐭 𝐝𝐞 𝐣𝐮𝐬𝐭𝐢𝐜𝐞 𝐬𝐨𝐜𝐢𝐚𝐥𝐞”. Le Président de la République s’était alors engagé à ce que ces propositions législatives et réglementaires soient soumises “sans filtre” soit à référendum, soit au vote du parlement, soit à application réglementaire directe. (mouais!)

 ​

  • Octobre 2019/Juin 2020 Les travaux de la Convention Citoyenne pour le Climat ont eu lieu sur des weekends de trois jours à Paris, au sein du CESE : 7 sessions de travail d’octobre 2019 à juin 2020, où plusieurs groupes ont été formés sur les thématiques suivantes : SE DEPLACER; SE LOGER; SE NOURRIR; CONSOMMER; PRODUIRE/TRAVAILLER.

 

  • 𝟐𝟏 𝐣𝐮𝐢𝐧 𝟐𝟎𝟐𝟎, les membres de la Convention Citoyenne pour le Climat ont donc remis à la Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, Elisabeth Borne, leurs 149 propositions. C’est le 29 juin qu’ils seront finalement reçus par le Président qui leur apportera une réponse jugée peu satisfaisante : consultez ici le bilan.

En résumé : 

  • 6 mesures rejetées (voir bilan) 

  • de nombreuses prises de positions de la classe politique inquiétant les 150 membres de la CCC ;

  • 2021 – Un référendum à questions multiples sur un Projet de lois contenant plusieurs des propositions de la Convention Citoyenne. Projet de loi qui reprendrait aujourd’hui 40% des propositions de la CCC et devrait être présenté en Conseil des ministres fin janvier, puis soumis au Parlement pour être discuté à partir de février jusqu’à l’été 2021.. (cf.article sur le sujet)

  • 2021 – Un référendum pour soumettre la réforme constitutionnelle intégrant uniquement la proposition de modification de l’article 1, qui doit d’abord passer par l’Assemblée nationale puis le Sénat et être votée en des termes identiques. (cf. article sur le sujet)

En cette fin d’année, la mobilisation des organisations solidaires de la CCC se poursuit avec une pétition lancée par Cyril Dion, garant de la CCC et membre du collectif des Gilets Citoyens. Les manifestations se sont multipliées jusqu’au 1er confinement mais aussi pendant et après ! 

 

Le président annonce un référendum mais a -t-il jamais tenu ses engagements?